Chargeur 12,6 Volt 3 Ampères

Tout récemment, j'ai aménagé un coupleavis de chargeur, mais il se trouve que par hasard j'en ai un autre. Malheureusement, il est également à 12,6 volts (pile au lithium 3S), mais j’ai décidé que cet examen pourrait être utile en raison de son faible prix. Hélas, tout n'est pas comme nous voudrions, mais cela fait déjà partie de l'examen.
Il a été commandé 10 chargeurs, au moment de la commande, le prix était de 8,13 $, que l'action en soit ou si le vendeur avait augmenté le prix maintenant, je ne le savais pas. Pour éviter les problèmes de douane, j'ai commandé deux commandes.
Il est curieux que les colis soient différents. Apparemment, les boîtes étaient celles qui se trouvaient sous la main, mais le colis était serré.

En tout cas, tout est arrivé, chaque chargeur est emballé dans un carton séparé, les câbles ont été posés séparément.

Le kit comprend le chargeur et le câble d'alimentation.

Sur les dix câbles, un a attrapé une fiche qui a des broches plates, bien que la commande indique - EU. Pas critique, mais désagréable.
Mais la seconde nuance est beaucoup plus intéressante. La description du lot indiqué - Chargeur Liitokala 12,6 V 3A. Si tout est clair sur 12.6 et 3, voici quelques questions sur Litokal. En principe, à ma connaissance, Litokala ne fabrique pas de tels chargeurs. Mais sur les chargeurs, il y a un autocollant Liitokala, et de plus, ils étaient à l'origine dans une boîte, pas dans l'autre. Bien que si vous regardez la photo, vous pouvez comprendre qu'il n'y a pas de différence entre elles, ou plutôt que la seule différence est dans l'étiquette.

Le boîtier est une «barre» de couleur noire bien connue. Sur un côté, il y a un connecteur pour connecter le câble d'alimentation, de l'autre côté, il y a un câble pour connecter au consommateur. Connecteur 5.5 / 2.1mm.
Du côté du câble, une LED indique le mode de fonctionnement.

Mais je me suis intéressé à ce chargeur, non seulement en lui-même, mais aussi en comparaison avec ce que j’observais plus tôt.
Permettez-moi de vous rappeler que le chargeur avec les mêmes caractéristiques déclarées, 12,6 Volt 3 Ampères, a également presque la même apparence, le boîtier est légèrement plus grand. Lien vers l'examen pour comprendre de quoi il s'agit.

Droite négligé, à gauche, ce que j'ai analysé plus tôt. Même ici, il y a des différences.

Les chargeurs que je n’ai pas achetés moi-même, caravant de démanteler, je devais demander à mon ami si cela le dérangeait si je le démontais pour examen, car les moitiés du corps étaient collées. L'objection n'a pas été suivie, donc, démantelée.

À l'intérieur, les différences sont beaucoup plus grandes. Au moins dans le précédent transformateur a un plus grand noyau magnétique, la photo est pas aussi perceptible, interfère avec la bande Pire isolation des radiateurs, ou plutôt c'est en petite quantité seulement sur le radiateur à transistor.

Eh bien, le filtre d'entrée. A droite, un spécimen est oublié, un pont de diodes est plus simple, il n’ya pas de starter, le fusible est normal

A la sortie, la situation est légèrement meilleure. Bien qu'il n'y ait pas, plus précisément, il n'est pas très différent du précédent, il y a aussi deux condensateurs et il n'y a pas non plus d'inductance de sortie. A propos, comme dans le cas précédent, il y a une place pour le second assemblage de diodes.

Nous retirons la carte du dossier pour une inspection plus approfondie, car même à première vue, il me semblait qu'il y avait plus de différences.

1 Les diodes d'entrée sont 1N4007, le filtre est manquant, mais le condensateur a une capacité de 82 microF. Même en tenant compte du fait que la capacité réelle des condensateurs chinois est généralement sous-estimée, il est toujours normal que la charge soit de 35 à 40 watts.
2. Transistor 8N65, tout à fait normal pour une telle puissance.
3. Le condensateur d'antiparasitage est correct. La sécurité repose donc principalement sur l'absence d'isolation des radiateurs et les coupures de protection dans la carte.
4. Ensemble de diodes de sortie 10 ampères 100 volts, normal pour la tension et le courant. 1000µF de 25 volts, il n’existe pas non plus de problèmes particuliers, à part leur «non-tempérance»

Étonnamment, la carte est soudée même parfaitement, bien sûr, elle est loin des appareils de marque, mais dans l’ensemble, c’est normal.
Il n'y a pas de fentes, mais la distance entre les côtés «chaud» et «froid» est plutôt bonne.

Côté primaire de l'alimentation. Juste au cas où, si quelqu'un devait réparer un chargeur similaire.

Et voici le premier joint. Bien que dans l’ensemble, je ne sache même pas comment nommer correctement ce que j’ai vu.
Sur le dessus de la planche se trouve un suppresseur de bruit jaune visibleCondensateur de classe X, il ne participe donc pas au processus. Non, eh bien, il arrive que les cavaliers soient soudés au lieu de l'étrangleur, je m'y suis déjà habitué depuis longtemps, mais pour souder le condensateur sans l'utiliser.
Sur la photo, j’ai étiqueté une thermistance et un fusible scellé, on peut voir que le condensateur (à droite) n’est connecté à rien. Etrange décision

Comme la dernière fois, je m'intéresse beaucoup plus au secondaire, car le premier a généralement de si petites différences qu'il peut déjà être tiré de la mémoire.
Comme les chargeurs précédents, le circuit est basé sur l'amplificateur opérationnel LM358 et il n'y a pas de contrôleur intelligent.

Toute l'électronique est un contrôleur PWM 6853K09, sa connexion est identique à celle des contrôleurs 63D39, 63D12 FAN6862. Et aussi OU LM358, le classique des chargeurs bon marché.

J'ai réécrit le circuit, bien que dans ce cas, il s’agisse essentiellement d’une compilation tirée du schéma de principe et du chargeur précédent 12,6 Volt 1 Ampère, que j’ai décrit précédemment, mais avec quelques différences.
Le nombre de positions des composants coïncide avec le schéma, du moins dans la plupart des cas
La similarité de la partie sortie est très grande avecschéma de ce chargeur, et dans une certaine mesure, le schéma est encore plus simple. Mais dans tous les cas, les deux schémas sont beaucoup plus simples que la version précédente du chargeur 3 Ampères. Il y avait une double alimentation et, si vous le souhaitiez, il était possible d'obtenir une consommation presque nulle lorsque le chargeur n'était pas connecté au réseau.

Les circuits de la partie de sortie sont également primitifs, stabilisation de la tension bleue, rouge - courant, indication orange, tension de référence verte.
C’est l’une des options les plus simples pour les chargeurs, elle n’est plus facile que sur la base d’un LM317 ou d’une résistance, mais la deuxième option n’est pas utilisée avec des batteries au lithium (du moins, elle est extrêmement rare).

Les premiers tests selon ma méthode de test des chargeurs.
1 La tension de sortie au repos est sensiblement surestimée, environ 40 mV par élément. Cela signifie que chaque élément sera chargé jusqu'à 4,24 et non jusqu'à 4,20 Volts. Dans ce mode de réalisation, il est plus probable que l’ensemble de batterie de la carte de protection déclenche. La version précédente avait un excès de 20 mV.
2 La consommation de courant propre sans réseau est de 11 mA, la version précédente de 7 mA et la version 1A de 14 mA. Mais dans la version précédente de 3 Ampères, ce courant peut être sensiblement réduit, ce qui est beaucoup plus difficile à réaliser pour la personne examinée, bien qu'en réalité.
3. Courant de charge 3.23 ampères, ce qui est presque 10% de plus que prévu. En gros, rien de terrible, les batteries se chargent un peu plus vite, mais dans mon cas, le courant accru "est tombé de côté".
4. La commutation de l'affichage du rouge au vert se produit à 359mA, ce qui est légèrement supérieur au 1/10 standard du courant d'origine. Pas critique.
5, 6. Le courant de charge 5 et 10 minutes après le déclenchement de l’affichage. Comme il ressort du schéma, ce chargeur ne sait pas comment débrancher les batteries à la fin du processus, tout en continuant de les laisser sous tension. Pour un scénario typique, chargé / déconnecté, peu importe, mais je ne partirais pas pendant une semaine.
En outre, lors de l'utilisation de la batteriePour les assemblages, en particulier avec un tel chargeur, il est impératif d’utiliser des protections qui contrôlent la décharge excessive et la recharge des batteries. L'utilisation de l'équilibreur est souhaitable mais pas nécessaire.

Le test suivant est chargé, comme toujours nous vérifions deux choses:
1. Chauffage.
2. Soins de tension après réchauffement.
La charge électronique dans ce test est connectéeavant le shunt afin que le chargeur ne passe pas en mode de stabilisation en cours (bien que le voyant rouge soit toujours allumé) et que le courant de charge soit sélectionné comme il avait été mesuré lors du test précédent.
La tension après une demi-heure de chauffage est perceptible.fui l'original. Bien sûr, à la fin de la charge, le chauffage baisse également, mais le chargeur portera d'abord la tension de la batterie à 12,7 volts, puis diminuera à 12,68 après refroidissement. Bien que l'arrêt, pourquoi réduire, aucune charge à la sortie était de 12,72, car encore plus susceptibles d'augmenter. Désolé, il n'y a pas de résistance de coupe pour la correction.

Le graphique montre la perte de tension pendant le chauffage. Le chargeur de 3 ampères précédent était de 0,005 volts! Comme on dit - sent la différence.

Avec le chauffage, la photo n’est pas très drôle non plus. Tout d'abord, la température du corps et des composants après une demi-heure de chauffage.

Et maintenant, après 1 heure et 14 minutes. La température la plus élevée est enregistrée dans la zone de l'enroulement du transformateur, à plus de 100 degrés.
Je ne dirais pas que tout est si mauvais, parce queLe chargeur fonctionne généralement pendant une heure ou deux, au maximum trois heures, puis la batterie est généralement chargée et le chauffage baisse. De plus, à la phase initiale, le chauffage sera légèrement inférieur, car la puissance de sortie du chargeur est moindre. Par exemple, sur chaque batterie 3,8 volts, la quantité passe à 3,8x3x3,2 = 36,5 watts, et presque à la toute fin de la charge (dans ce mode, j’ai effectué le test) - 4,2x3x3,2 = 40,3, 10% de plus.
La température des composants individuels à la fin du test -
Pont de diodes d’entrée - 74,5
Transistor haute tension - 86.3
Transformateur - 94.8
Transformateur enroulé - 102.8
Assemblage de diodes de sortie - 99.9
Condensateurs de sortie - 82.4
Thermogramme sous deux angles.

À mon avis, le problème de la surchauffe réside dansplusieurs choses et la première - une petite réserve de puissance du transformateur. La seconde est un courant de sortie surestimé, près de 10%, c’est beaucoup. Je crois qu’il vaut la peine de la réduire au moins à la valeur déclarée et, idéalement, à 2,8 ampères. Dans ce mode de réalisation, cela devrait fonctionner correctement.
Comme la dernière fois (en revue 1 chargeur) IJe vous conseille de changer les valeurs du diviseur. Dans ce cas, augmentez R20 ou diminuez R24. Comme il est plus facile de réduire que d’augmenter, il est préférable de le faire, par exemple, en soudant en parallèle une résistance de 10 à 20 kΩ. Plus la résistance de la résistance est basse, moins le courant de sortie sera important.
En utilisant le même programme, j'ai découvert quela tension à la sortie du diviseur est de 169 mV; à cette tension sur le shunt, le courant de sortie est de 3,25 A, pour obtenir un courant de 3 ampères, vous devez souder la résistance de 18 kΩ en parallèle, pour un courant de 2,8 ampères, la résistance sera de 9,1 kΩ.

Comme la résistance inférieure du diviseur est installée de l’autre côté de la carte et est simultanément remplie de silicone, j’ai également montré sur la carte où se trouvaient ses contacts.

Après la revue, une vidéo a été prise, dans laquelle j'explique brièvement ce qui se passait, juste comme supplément.

Les conclusions sont simples. Le principal avantage de ce chargeur est son prix, je n'ai pas encore trouvé moins cher. Comme vous le comprenez, le prix est généralement déterminé par la qualité du montage et du travail. Et dans ce cas, le fabricant a évidemment sauvé presque tout. Mais même dans cette version, le chargeur fonctionne, mais je lui conseillerais de le modifier un peu. En soi, le raffinement est simple, la plus grande difficulté est une ouverture soignée.
En tout cas, ces produits ont une attitude similaire à Litokale comme je l’ai fait au ballet
En fait j'ai tiré vidéo, mais il est lié non seulement à ce chargeur, mais plutôt à un résumé pour trois chargeurs à la fois.
En bref, j'ai aimé l'avis 3 plus.Ampère chargeur. Bien sûr, il n’existe pas non plus d’arrêt automatique du courant de charge, mais au moins cela fonctionne beaucoup mieux et se fait plus correctement.
C'est tout. J'espère que l'examen a été utile, comme toujours j'attends vos commentaires et questions.