Poignées ergonomiques

Poignées combinées "ergonomiques" pour les amateurs de vélo. Bref, je le recommande. Et qui a une minute gratuite pour les "paroles" - je vous invite au chat.
Pourquoi est-ce juste pour les "amoureux" - tout est simple - jeJe me considère comme tel (principalement pokatushki urbain - pour travailler et revenir, parfois le long des chemins forestiers, un peu le long de l'autoroute) et donc cette revue sera de peu d'intérêt pour ceux qui sont «au courant». Un coup d'œil rapide sur la photo, ils en apporteront une dizaineles liens vers les meilleurs (corrects, chers, ergonomiques, bon marché, etc.) seront à leur manière, mais les cyclistes inexpérimentés sont "contre-indiqués" avec une connaissance approfondie en la matière, car - "sans essayer, vous ne saurez pas."

Ces poignées ont été achetées précisémentdes échantillons en remplacement du stock, qui sont déjà usés dans l'ordre. Avec un trajet relativement long, il n'y a souvent pas seulement un désir, mais un besoin de changer la position des mains sur le volant, mais il y a peu d'options sur les poignées d'origine - tournez les mains à 180 degrés (pas la position la plus naturelle) ou des doigts alternatifs saisissant les poignées. Et le premier et le second - plutôt dangereux - la prise en main s'avère peu fiable, ce qui est difficile pour les pokatushek urbains. D'où les critères de choix futurs.
Le premier est l'ergonomie avec une poignée classique. La seconde - la présence de "cornes" (pour changer la position des mains avec fatigue). Troisièmement - la possibilité d'installer un rétroviseur latéral, que je ne peux refuser (ou changer) en aucune circonstance (en raison de la profonde dépendance psychologique de sa commodité et de sa compacité). Il semblerait - ce qui est plus simple - qu'il y ait trois conditions - en avant - au chinois en ligne, où, comme vous le savez, tout a été inventé il y a longtemps et pour toute imagination.


Le premier point s'est avéré être le plus simple -ergonomie. Une énorme variation de prix, de couleurs et de matières. Il s'est arrêté à l'œil le plus commun et le plus agréable - «pale d'hélice» - la main repose confortablement, la zone de contact est grande, le pouce est tout aussi bien au-dessus et sous le volant.
Le second est les cornes. Du classique - à part entière - il a refusé immédiatement. Ils semblaient trop encombrants pour ma nature minimaliste. D'ailleurs, je n'aime pas les voyages "marathon". Il s'est arrêté à de telles "demi-cornes". Oui - ils ne conviennent absolument pas pour une prise en main pleine et sûre (la longueur n'est pas suffisante et la forme ne contribue pas), mais ils sont bien adaptés à la prise en main - la brosse est tendue et confortable.



Le miroir. Cela s'est avéré être le plus difficile au début. Méthode d'installation - à l'intérieur du volant. Je n’ai rien trouvé de convenable et je me suis réconcilié avec le fait que je devrais faire une «ferme collective» pour tout le monde (c’est arrivé).
Les anciennes poignées devaient être coupées - bloquées. L'installation des nouveaux est assez simple, j'ai vraiment dû déplacer l'équipement à environ 1 cm de profondeur dans le volant. Dans le bouchon de la «demi-corne» gauche, j'ai percé un trou dans lequel j'ai inséré la «rose» du miroir. J'ai ajusté l'angle d'installation (plus tard - après le premier trajet, je devais encore le changer - c'est une chose lorsque vous vous asseyez sur le vélo à l'arrêt et essayez de comprendre s'il est confortable ou non, et l'autre est en mouvement).
Le résultat a été un compromis complet. Une sorte de cauchemar perfectionniste. La main gauche avec une poignée d'extrémité repose sur le miroir, ce qui n'est pas aussi pratique que cela pourrait être, mais beaucoup mieux que "avant". Avec une poignée classique - tout va bien.
À propos de la qualité des matériaux, le prix et les performances dans la catégorie "pas pour vous" (bien que très bien) disent. Regardons la fin de la saison sur le comportement du caoutchouc. J'espère qu'il n'exfolie pas et ne flotte pas au soleil).
Conclusion - je ne regrette pas d'acheter. Si vous voulez essayer autre chose que la grippe d'origine, mais pas assez de théorie ou le désir de le comprendre - ... un prix tout à fait adéquat pour une "nouvelle expérience".